Trois enseignants de l’Université de Lubumbashi ont participé à une conférence-débat organisée par l’Institut français de Lubumbashi en partenariat avec Habari RDC.

Le jeudi 21 avril 2022, 4 intervenants ont partagé leurs reflexions autour du thème INFO OU INFOX : GUERRE DE L’INFORMATION, GUERRE D’INFLUENCE, À QUI CELA PROFITE-T-IL ?
Parmi eux, les Chefs de Travaux Maurice Banza de la faculté des Sciences sociales et Didier Makal de la faculté des Lettres, ainsi que Lilas NYOTA, Assistante à la même faculté.

Dans son exposé, Mme NYOTA a souligné que la question des fake-news se pose au niveau de la gestion des informations par les médias. Pour l’amélioration de cette gestion, elle a suggéré que les médias locaux et nationaux mettent en place leur propre mécanisme de production et de gestion de l’information au lieu de ne s’appuyer que sur le modèle occidental.

Le politologue Maurice BANZA a commencé par rappeler que l’information est une ressource capitale et indispensable en sciences politiques. Elle accompagne tout politicien et est de valeur inestimable dans la carrière politique. À l’ère de la guerre de l’information, il a attiré l’attention sur la manipulation et la prolifération des fake-news.

Prenant la parole en dernier, Didier Mukaleng Makal, également journaliste professionnel, a exhorté les chevaliers de la plume à développer davantage un esprit critique pour limiter la propagation de fausses informations.

Jean-Luc Tshany / cellcom Unilu.

X