Appel à communications -Colloque international sur les populations et l’environnement

Visite au Zoo
Visite du Recteur de l’ULB à l’UNILU
mars 2, 2017
Logo Gent
Master en « African Studies » à l’Université de Ghent
mars 13, 2017

Appel à communications -Colloque international sur les populations et l’environnement

logo-unilu

LES POPULATIONS ET L’ENVIRONNEMENT

APPUI À LA PLANIFICATION DES CONNAISSANCES ET DES COMPORTEMENTS POUR LA PRISE EN CHARGE DES RESOLUTIONS SUR L’ENVIRONNEMENT

(COP21 ET COP22)

Un appel à communications pour un colloque international

DATE : du 22 au 24 juin 2017

Argumentaire

 À l’occasion  de la fête de l’enseignement en RDCongo et soucieux de la mise en application des résolutions en rapport avec le Jubilé de Diamant de l’Université de Lubumbashi, entre autres, la résolution concernant l’organisation de grandes rencontres ou colloques scientifiques intéressant la vie académique, scientifique ou  la société, l’Université de Lubumbashi organise, en appui à la planification des connaissances et des comportements pour la prise en charge des résolutions sur l’environnement (COP21 et COP22), un  colloque portant sur les populations et l’environnement.

L’exploitation de ressources naturelles par l’homme a pris une amplitude décisive à dater de la révolution industrielle. Cependant le XXe siècle aura entériné la rupture du pacte entre l’homme et la nature. Les conséquences de cet état de fait sont nombreuses et le réchauffement climatique en est une des illustrations les plus préoccupantes au vu de ses enjeux cruciaux pour l’avenir de l’humanité.

Alors que le changement climatique entraîne des mouvements de populations qui s’ajoutent aux tensions géopolitiques existantes, on observe que les pays industriels du Nord disposent de moyens adéquats pour faire face aux désastres occasionnés par la globalisation et bien plus, ils pèsent de leur poids  pour imposer au monde entier leur vision, le rythme d’interventions.

Il en ressort un sentiment d’injustice dont découle la nécessité de mettre en place un organe mondial légiférant sur les questions environnementales à travers des règles imposables et opposables à tous. D’où l’idée née de la COP 21 réunie à Paris, de créer un Conseil de sécurité de l’environnement.

Le présent colloque vise la prise de conscience effective de responsabilités de l’Afrique et plus particulièrement de la RDCongo qui détient, de par ses énormes potentialités, une part de la solution au problème environnemental. C’est à elle de mettre en place certaines stratégies idoines afin de gagner la place qui lui convient proportionnellement à ses énormes potentialités environnementales, dans ce conseil mondial à naître.

Les désastres observés à l’exemple des inondations, de l’avancée de déserts, de l’effondrement de blocs de glace, de la déforestation galopante nécessitent donc une prise de conscience planétaire autant qu’un engagement international afin de juguler les influences néfastes des économies mondialisées pour maintenir l’équilibre entre l’homme et l’environnement.

Le colloque invite à réfléchir sur les questions complexes soulevées par le développement techno-économique devenu insoutenable au regard de ses méfaits sur la nature et par ricochet sur l’être humain lui-même. En outre, les mouvements de populations (immigration) dus au changement climatique est en train de donner une nouvelle configuration aux relations internationales et soulève des problèmes sécuritaires et non des moindres.

Les conclusions de ce colloque, dans le prolongement de la COP 21 et COP 22, trouveront un ancrage concret dans le projet UNILU 2.

Les contributions attendues s’articulent autour des axes ci-après, sans exclure d’autres perspectives :

  1. De la conscience écologique : Quels discours et quelles pratiques, et au Nord et au Sud ? Où en est par ailleurs la conscience écologique en République Démocratique du Congo ?
  2. Quid des engagements juridiques nationaux et internationaux sur l’Environnement ?
  3. Vers une gouvernance mondiale de l’environnement ? Pour un Conseil de sécurité de l’environnement : enjeux, atouts et obstacles.
  4. Des enjeux politiques, philosophiques et éthiques de problèmes environnementaux.
  5. Environnement, industrie, santé et développement socio-économique durable.
  6. Environnement, biodiversité et santé humaine
  7. Scruter la problématique « homme et environnement » à l’horizon de penseurs contemporains.
  8. Comment adapter nos systèmes éducatifs pour amener les terriens à l’abandon du rêve prométhéen de la domination de l’univers pour un pacte apaisé avec la nature ?
  9. Quelle prospective afin de soustraire l’homme ainsi que la nature aux périls qui les menacent ?
  10. L’environnement et les imaginaires : quelles représentations de l’environnement ou de l’homme, élément environnemental ?
  11. Population et immigration interne.
  12. Population urbaine, problématique de l’eau et de l’énergie et défi écologique.
  13. La ville africaine, quelles perspectives et prospectives ?
  14. Mégalopoles africaines et environnement.
  15. Changement climatique, population et immigration écologique.
  16. Population africaine et identités « nouvelles ».
  17. Question de la criminalité environnementale
  18. Chimie de l’environnement

Merci d’envoyer vos contributions avant le 31 mars 2017. Les résumés ne doivent pas dépasser 500 mots.

Contacts :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *