CIPIP/JJ Muyembe : RDC sans Ebola, c’est possible !

UNILU/INRB : Cérémonie d’ouverture du 9e Congrès International sur la Pathologie Infectieuse et Parasitaire (CIPIP)
juin 20, 2018
LTT: Appel pour micro-bourses doctorales « sud »
juin 22, 2018

CIPIP/JJ Muyembe : RDC sans Ebola, c’est possible !

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Ce jeudi 21 juin 2018, le Professeur Jean-Jacques Muyembe Tamfum a donné la leçon inaugurale du 9e Congrès International sur la Pathologie Infectieuse et Parasitaire (CIPIP) sous le thème : « RDC sans Ebola : Mythe ou réalité ? ». Au cours de son exposé, il a donné l’agent causal du virus Ebola et ses symptômes, il a parlé des origines de ce virus en République Démocratique du Congo(RDC), et a décrit les situations et difficultés qu’il a rencontrées lors de ses différentes interventions dans les zones atteintes par ce virus.

Ouvert depuis le lundi 20 juin, le 9e CIPIP se poursuit à l’hôtel Pullman de Lubumbashi. Au menu de cette deuxième journée, plusieurs exposés autour de 2 thèmes : « VIH/SIDA » et « Hépatites et autres maladies virales », 4 tables rondes : « Contrôle du VIH stratégie 3X90 en RDC : Défis d’implémentation », « One health », « RIPSEC : Systèmes de santé » et « Résurgence d’Ebola », 2 plénières : celle du Professeur Eric Delaporte de l’Université de Montpellier et celle du Professeur Ido Eiji de l’Université de Chiba, et la leçon inaugurale du Professeur Jean-Jacques Muyembe Tamfum.

Après avoir effectué un voyage dans le temps pour décrire et expliquer les situations antérieures d’Ebola, le professeur Muyembe a répondu à la question de savoir si la RDC sans Ebola était possible, « RDC sans Ebola : Mythe ou réalité ? »

En provenance de Bikoro, village où le virus sévit actuellement avec un total de 61 cas pour le moment, cet éminent professeur a affirmé qu’il est possible de diminuer la taille de l’épidémie et ne plus avoir une grosse épidémie qui alerte le monde entier. Mais cela ne peut être possible que grâce à un travail fait en amont et en aval. En amont il faudra sensibiliser les chasseurs sur le danger de ramasser de la viande de brousse. Et en aval il est nécessaire de sensibiliser les populations sur le danger de consommer ces viandes ramassées, mais aussi sur la nécessité d’observer des mesures d’hygiène telles que le lavage régulier des mains, l’organisation des funérailles sécurisées, …

Dans sa conclusion, le Docteur Muyembe a dit que des épidémies de grandes envergures peuvent être évitées grâce à une maitrise, en amont et en aval, renforcée par une vaccination en ceinture permettant de raccourcir la durée de l’épidémie. Quant à la question de savoir si Ebola pourrait définitivement disparaître de la RDC, le Docteur a donné une réponse négative pour le moment présent tout en affirmant que les recherches continuent dans ce sens.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X