JS Conjointes(Polytech, Sciences, ESI) : Faire coïncider l’opportunité entre l’exploitation des ressources naturelles de la RDC et leur impact sur le progrès social

Cérémonie d’ouverture des JS conjointes(Polytechnique, ESI, Sciences)
juin 28, 2018
Signature d’une convention entre l’ Université de Genève et l’Université de Lubumbashi
juillet 4, 2018

JS Conjointes(Polytech, Sciences, ESI) : Faire coïncider l’opportunité entre l’exploitation des ressources naturelles de la RDC et leur impact sur le progrès social

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’amphithéâtre de l’Ecole de Criminologie a servi de cadre, ce vendredi 29 juin 2018, pour la cérémonie de clôture des journées scientifiques conjointes des facultés de Polytechnique et des Sciences, ainsi que l’Ecole Supérieure des Ingénieurs Industriels. Pour le compte de la deuxième et dernière journée, 11 communications ont été présentées en quatre sessions, et elles ont touché les domaines de l’Energie, des Mines, Minéralurgie et Métallurgie,  de la Géologie, de l’Environnement, de l’innovation technologique ainsi que celui de la Sismographie.

Comme pour la première journée, une série d’exposés a été organisée le second jour, avec une séance de questions-réponses dans les dernières minutes de chaque session. Chaque orateur a présenté les résultats de ses recherches, les fruits de ses efforts scientifiques suivant son secteur et la thématique abordée. La plupart d’entre eux, presque tous, ont évoqué la difficulté liée à l’insuffisance des moyens pécuniaires afin de mener à bien leurs recherches. Plusieurs ont affirmé que la mise en place d’une politique de financement des travaux de recherche s’avère d’une importance capitale.

Après les exposés, la lecture des recommandations, issues de ces 2 journées, a été faite par le Professeur Jimmy Kalenga, Vice-Doyen chargé de la Recherche de la faculté Polytechnique. De façon générale, il a été recommandé aux personnels scientifique et académique de s’impliquer dans la recherche en soutenant des activités telles que les journées scientifiques pour le développement de l’UNILU et de notre pays, la République Démocratique du Congo(RDC). « Les communications reçues pendant ces journées scientifiques seront publiées dans les actes des journées scientifiques, et d’autres en international, ceci pour que notre université se maintienne encore parmi les 200 meilleures universités d’Afrique », a-t-il conclu. Prenant la parole après le Professeur Kalenga, le Professeur Louis Kipata, Doyen de la faculté des Sciences, a remercié, au nom des 3 facultés co-organisatrices, toutes les autorités et organisations ayant apporté une pierre à cet édifice que sont ces journées scientifiques conjointes.

Pour clore officiellement ces journées, le professeur Gilbert Kishiba Fitula, Recteur de l’Université de Lubumbashi, a, dans son discours, identifié la RDC comme étant la terre promise qui a besoin des ressources précieuses que constituent les chercheurs. A travers leur engagement à produire le savoir et la connaissance, le Professeur Kishiba a expliqué la responsabilité des chercheurs à faire coïncider l’opportunité entre l’exploitation des ressources naturelles de la RDC et leur impact sur le progrès social. D’après lui, l’organisation de ces journées ont permis aux scientifiques de l’UNILU de participer à l’atteinte de cet objectif, celui de concourir à l’émergence de la société.

Pour conclure, il a salué tous les participants pour ce temps magnifique, rare et précieux pendant lequel ils ont répondu et apporté des solutions à la RDC conformément à la façon dont elle attend les apports des universités.

Retrouvez la synthèse et les recommandations de cette journée en cliquant ici.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *