Anthropisation et dynamique spatiotemporelle de l’occupation du sol dans la région de Lubumbashi entre 1956 et 2009

L’urbanisation et l’environnement géologique de la ville de Lubumbashi (Katanga, R.D.Congo)
12 mai 2015
1
Réponse de trois populations métallicoles de Microchloa altera (Rendle) Stapf. à des doses croissantes de sulfate cuivre dans le sol
12 mai 2015

Anthropisation et dynamique spatiotemporelle de l’occupation du sol dans la région de Lubumbashi entre 1956 et 2009

SOL

L’anthropisation et la dynamique spatiotemporelle de l’occupation du sol ont été étudiées dans la région de Lubumbashi en R.D. Congo. Lubumbashi est une ville de l’arc cuprifère katangais bâtie pour y implanter une raffinerie de cuivre au début du 20 ème siècle. La population a afflué de partout et son environnement autrefois occupé par la forêt claire majoritaire, a connu des profondes mutations. Au fil du temps, la dynamique de conversion dominante y serait devenue la savanisation. Une carte d’occupation du sol de 1956 et deux classifications d’images satellitaires de type Landsat T.M. (1984 et 2009) complétées de vérification et de validation ont été intégrées et superposées dans un système d’information géographique. La dynamique a été déterminée à partir des matrices de transition et des processus de transformation. Il ressort des résultats obtenus que la forêt claire a occupé 85 % du territoire en 1956, 20 % en 1984 et 12 % en 2009 pour un taux de régression de 76,47 % entre 1956 et 1984, 40,26 % entre 1984 et 2009. La fragmentation est le processus de transformation dominant en forêt claire pour la période de 1956 à 1984. Entre 1984 à 2009, c’est devenu la dissection. De 1956 à 2009, la savanisation s’avère être la dynamique de conversion dominante pour toutes les deux périodes. La forêt claire, seule classe naturelle, s’avère être la principale pourvoyeuse d’espace pour les autres classes anthropiques. Plusieurs causes de changement peuvent être retenues: la démographique galopante, l’urbanisation, les activités minières et agricoles. Des politiques de développement durable axées sur l’urbanisation et la conservation de la forêt claire doivent être initiées en vue d’inverser les tendances en cours.

Télécharger le document complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *