Résumé

Pourquoi réfléchir sur le respect ? Cette notion est revendiquée par chaque Lushois. Cependant, dans un monde emprunt aux inégalités sociales, le respect nécessite une réflexion surtout dans un contexte de précarité économique. Comment les Lushois perçoivent-ils leur situation de manquement par exemple ? Continuent-ils à préserver leur dignité humaine quelle que soit la position sociale ? Certes, personne ne souhaiterait être humiliée, méprisée simplement parce que la valeur humaine ne se négocie pas. Dans un contexte de crise cela n’est pas évident. A Lubumbashi, depuis quelques décennies, la ville connait une crise économique persistante. La quasi faillite de la Gécamines et la réouverture de la plupart de ses anciennes carrières jadis fermées par des nouvelles entreprises minières naissantes n’offrent pas beaucoup d’opportunités d’emploi. A l’inverse, nous assistons aux licenciements, à la délocalisation et la fermeture de certaines entreprises. Cette perte d’emploi fait perdre des repères extérieurs et font que les ex-salariés n’existent plus en tant qu’être humain ; hors de la fonction qu’ils occupaient dans la sphère professionnelle. Autrement, l’adhésion aux valeurs du groupe qui leur tenait lieu de conscience de soi, constituait leur ego, la base du respect que les autres leur portaient, et, par conséquent, qu’ils se portaient eux-mêmes.

Cet article touche différents aspects liés au respect, notamment la déprofessionnalisation, l’assistance, l’irrespect, etc. Ceux-ci sont évoqués pour montrer la complexité de respect dans un monde inégal. Quelques illustrations appuient notre argumentaire.

Mots-clés : Respect-déprofessionnalisation-institutions-Lubumbashi-congolais

Abstract

Why think about respect? This concept is claimed by each Lushois. However, in a borrowed world social inequalities, respect requires thinking especially in a context of economic uncertainty. How Lushois perceive their default situation for example? Do they continue to preserve their human dignity regardless of social position? Certainly, nobody would be humiliated and despised just because the human value is not negotiable. In a crisis it is not obvious. In Lubumbashi, in recent decades, the city is experiencing a persistent economic crisis. The near bankruptcy of Gécamines and the reopening of most of its old quarries formerly closed by new emerging mining companies do not offer a lot of job opportunities. Conversely, we are witnessing dismissals, relocation and closure of some companies. This loss of jobs lost external benchmarks and make the former employees no longer exist as a human being; outside the function they occupied in the professional sphere. Otherwise, adherence to the values of the group holding the place of self-awareness, was their ego, the basis of respect than others wore them and therefore they wore themselves.

This article touches various aspects related to compliance, including the de-professionalization, assistance, disrespect, etc. These are cited to show the complexity of compliance in an unequal world. Some illustrations support our argument.

Keywords: Respect-deprofessionalization-agency-Lubumbashi-Congo

Lire tout l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *